Temps relatif

20150703-1L’avantage avec les voyages en voiture, c’est qu’on ne souffre pas de décalage horaire. On se lève et se couche en fonction du soleil, c’est tout. Mais sans s’en douter, on dérive lentement. L’autre jour, on se réveille au petit matin et on décide de partir tôt pour enquiller de la route. Jusqu’à ce que Cécile jette un coup d’oeil à la montre du tableau de bord et manque de s’évanouir : il était 4h30… heure de Marseille ! On ne l’avait pas mise à jour depuis notre départ.

Pour rejoindre la Mongolie, on doit partir plein est, donc en direction inverse de la rotation de la terre. On ne va pas très vite, mais on avale quand même environ 600 km par jour, ce qui correspond (à cette latitude très au nord), à environ 10 degrés de longitude, équivalent à environ 40 minutes de décalage horaire. On vit donc des journées non pas de 24h, mais de 23h20. Pas assez pour avoir des problèmes pour dormir, mais assez pour perdre la notion de l’heure – en même temps, on a pas vraiment besoin de savoir quelle heure il est, on avale du goudron, c’est tout.

Projection de Mercator
Projection de Mercator

 

La Russie est non seulement très étendue mais aussi très au nord, deux facteurs qui font que sa représentation sur une carte avec une projection Mercator habituelle est trompeuse. (elle déforme beaucoup les régions nordiques). Une manière de s’en rendre compte est de tracer le trajet intuitivement le plus court, en « ligne droite ». Bien sûr il n’y a pas de ligne droite sur une sphère, donc ce que l’on voit comme une ligne droite sur une projection de Mercator est en fait une ligne courbe qui suit le méridien à angle constant (à angle droit pour un trajet Marseille – Dalazandgad). Mais ce n’est pas le trajet le plus court : pour cela il faut tracer un « grand cercle », qui est représenté sur ce genre de cartes par une grande courbe.

Projection conique
Projection conique

Attention : un peu de trigonométrie sphérique suit, allergiques passez votre chemin.

Pour avoir une meilleure idée, il faut prendre une projection conique, ici centrée sur la Volga. on remarque dès lors que le tracé à latitude constante effectue en fait un large détour. La différence est de 5% environ : 7500 km contre 7900 km. Ca c’est la théorie, utile pour les compagnies aériennes. En voiture, on va également choisir les grands axes qui sont plus roulants que de petites routes, même s’ils font des détours. Pour nous, la route fera 9500 km environ.

Dans tous les cas, le fait de remonter au nord raccourcit la trajet. Comme on l’a vu plus haut, parcourir 600 km vers l’est (à vol d’oiseau) à 56 degrés de latitude (sud de la Sibérie) fait gagner 10 degrés de longitude. A la hauteur de Marseille, 43 degrés nord, 600 km ne font que 7,5 degrés, donc 30 minutes de décalage par rapport au soleil. Lors de l’inauguration du transsibérien, au début du 20e siècle, chaque gare ou presque avait sa propre heure, c’était donc assez compliqué de créer des horaires… Actuellement, les horaires du transsibérien sont à l’heure de Moscou, cela simplifie la lecture. Les Russes ont un système assez compliqué de fuseaux horaires qui n’est pas très régulier, on passe parfois 2 heures d’un coup. En plus, les Mongols on réussi à créer un changement de fuseau pour la partie extrême ouest du pays… quoique dans les faits, j’imagine que les habitants se soucient peu de l’heure officielle. Notez que les Chinois, eux, pragmatiquement, on décidé que tout le monde vivrait selon l’heure de Pékin, même si le pays recouvre en fait 4 ou 5 fuseaux.

 

globe

2 comments

  1. Chrissand says:

    Très intéressant votre blog sur la Mongolie. J’envisage peut etre un voyage dans ce pays d’ici quelques temps avec mes enfants (3 ans et 5 ans). Est ce une destination qui plait aux enfants? Niveau sécurité pour eux? Combien de jours prévoir pour “voir” le pays sans trop courir?

    Merci à vous

    • Laurent says:

      Question sécurité, absolument aucun souci, il y a moins de danger à traverser la route qu’en France ;-). Pour les enfants, évidemment, il y a beaucoup de route pour y parvenir. Ensuite, c’est la vie au grand air.. ils seront peut-être pas très réceptifs à la beauté des paysages, par contre, le contact avec les locaux peut être très intéressant.

      Combien de temps pour la Mongolie ? autant que vous avez de disponible.. sérieusement, combien de temps on conseillerait pour “faire” la France, par exemple ? en 15 jours, on peut traverser sans trop se presser, en se concentrant sur une région (montagne ou désert ou steppe). En un mois, on a une meilleure idée de la variété des paysages et des cultures. Etc..

      En tous cas, si vous décidez de venir, vous regretterez pas !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please copy the string aTUlW7 to the field below: