Sibir

Nous nous offrons une pause bien méritée à Tcheliabinsk dans un hôtel au bord du lac avec piscine intérieure (la classe ! allez sur notre page facebook pour voir les photos). Nous faisons enfin enregistrer nos visas à l’hôtel et achetons une assurance pour la voiture (voir la rubrique « paperasses »). Nous n’avions pas pu entreprendre ces démarches plus tôt car nous avons passé la frontière dans une campagne profonde où rien n’était faisable, puis nous avons attendu la fin du week-end pour régler toutes ces paperasses. Du coup, c’est l’occasion de faire un bon break réparateur et de repartir en pleine forme.

Nous reprenons la route et entrons désormais en Sibérie. Le soleil nous a quittés, les orages nous rincent et les moustiques sont toujours aussi hargneux. La Sibérie couvre les ¾ est de la Russie. On l’imagine le plus souvent comme une région polaire mais cette image correspond surtout à la Sibérie du nord et de l’est. Nous, pour l’instant on a chaud. On est sur la route M51 qui, du temps de l’union soviétique, traversait le pays en ligne droite à travers la province du Kazakhstan. Maintenant, pour éviter de franchir la frontière de la république du Kazakhstan, nous allons faire un détour par le nord pour rejoindre Omsk puis Novossibirsk.

La circulation est moins dense, les routes bien plates mais le revêtement tout foutu, et les sections très dégradées se passent au ralenti. Malgré tout les dépassements de camions sont plus faciles. Les paysages redeviennent tout plats et monotones : champs ou prairies, marécages, forêts de pins et de bouleaux. Notre vie est rythmée par les pleins de gasoil et de borch (soupe aux choux, patates et betteraves avec un petit bout de viande) dans les stations-services. Nous trouvons un coin pour dormir à l’écart de la route dans un champ qui a vraisemblablement servi pour la fête du village voisin : une estrade entourée de vestiges d’assiettes en carton et de bouteilles de vodka. Étonnamment, on est relativement épargnés par les moustiques (sauf qu’au matin ils sont tous dans la tente, il va falloir résoudre ce problème d’étanchéité !).

DSC05944
station service au sud de la Sibérie
DSC05726
Deux variantes du borch
DSC05941
Bivouac au sud de la Sibérie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please copy the string upnMhQ to the field below: