Oural

Ça y est ! Nous avons passé la frontière entre l’Europe est l’Asie dans l’Oural, frontière un peu artificielle car j’ai plutôt l’habitude de considérer que l’Europe et l’Asie ne forment qu’un seul grand continent, l’Eurasie, ou que l’Europe n’est qu’une péninsule du grand continent asiatique, mais, bon il parait que pour le foot ce n’est pas pareil qu’il y a la coupe d’Europe et la coupe d’Asie et que les Russes mangent à tous les râteliers, bon… d’accord… nous voilà donc en Asie ! Enfin, au niveau des paysages et de la végétation, pour l’instant, je ne vois pas trop de différence… Heureusement l’Oural nous change un peu des mornes plaines que nous traversons depuis la Pologne. Enfin, ne nous emballons pas : là où nous sommes passés, entre Ufa et Tchéliabinsk, les montagnes de l’Oural ce sont des collinettes par rapport aux Alpes. Au niveau des altitudes, nous sommes passés de 150 à 500 m et les sommets culminent à 800m. Mais bon, cela suffit pour faire de beaux paysages, on a trouvé de jolis coins de camping dans les pâturages, des tonnes de fraises des bois (qui poussent en fait dans les prés) des sapins, des épicéas, des mélèzes… la montagne quoi !

ural aerial

DSC05839
Bivouac dans les pâturages au milieu des fraises des bois

20150629-6

DSC05808
Vendeuses de fraises des bois au bord de la route

Mais le GROS problème à cette saison (fin juin) ce sont les milliards de moustiques, mouches, taons et insectes en tout genre. A la tombée de la nuit et au lever du jour, il n’est carrément pas possible de rester en dehors de la tente ou de la voiture. La fumée du feu ne les dérange en rien. Les moustiquaires sont indispensables, un peu gênantes pour boire un coup quand même. Il faut absolument être calfeutrés dans la tente bien avant le coucher du soleil et décoller avant qu’il ne se lève. En journée, dans la forêt, ce sont les taons qui attaquent. Cela a fini par nous rendre un peu nerveux, comme disait Coluche, « la nature, la nature… c’est chiant la nature ! ».

DSC05834
Tu la regrettes ta piva (bière), quand les moucherons sont à l’intérieur de la moustiquaire…

3 comments

  1. thierry says:

    Salut les aventuriers, bon à part les moustiques, ça à l’air d’aller.
    Bonne continuation, n’oubliez pas de prendre des photos!

    A+ Thierry/Rachel.

    • Cécile says:

      oui, ils nous pourrissent un peu la vie, mais c’est pas grave, on s’organise! et puis la Mongolie, c’est plus sec! 😉
      gros bisous à vous!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please copy the string OvpE1y to the field below: